Le chef de la police d’Udon Thani va être démis de ses fonctions

La commission de discipline du Bureau de la Police Royale Thaïlandaise (Royal Thai Police Office) a récemment voté en faveur de la mise à pied du général de division Permsak Paradonsak, chef de la police d’Udon Thani, lui reprochant de ne pas avoir empêché des « chemises rouges » d’attaquer des « chemises jaunes » au cours d’une manifestation locale. Cette recommandation s’appuie sur les conclusions de l’enquête de la Commission Nationale Anti-corruption (National Anti-Corruption Commission ou NACC).

L’affrontement entre des « chemises rouges » et des manifestants de l’Alliance du Peuple pour la Démocratie (People’s Alliance for Democracy ou PAD) a eu lieu le 24 juillet 2008 au parc public de Nong Prajak. Plusieurs personnes ont été blessées dans ces échauffourées.

La décision de la commission va être soumise à l’approbation du patron de la police thaïlandaise, le général Pateep Tanprasert.

Le général de police Priewpan Damapong, président de la commission de discipline, a precisé que le général Paradonsak pouvait faire appel de cette décision auprès du Tribunal Administratif.

Sources : Bangkok Post et The Nation (articles parus le 29 octobre 2009)